Le duel Abbring-Princen gagne en intensité

 

Les évènements se sont succédé à un rythme accéléré durant la boucle initiale de la seconde journée du Herock Spa Rally, disputée sous des trombes d’eau contribuant à rendre le parcours encore plus sélectif.

Plusieurs ténors manquent à l’appel à l’heure de reprendre les débats, entre autres Adrian Fernémont (trop retardé en raison d’un souci de flexible de freins) et Mickael Albert (embrayage out). D’emblée, le leader Kevin Abbring (Peugeot 208T16 R5) donne des sueurs froides à son équipe en s’offrant un bel écart de conduite à Wanne mais il ne perd que 18’’ dans l’aventure. L’addition est plus lourde pour son challenger Kris Princen (Skoda Fabia R5) dans le chrono suivant, Rochelinval, où une crevaison lui coûte 27’’. Même cause, mêmes effets pour Kevin Demaerschalk, et Armand Fumal qui restent toutefois en course, au contraire de Chewon Lim (Hyundai i20 R5) victime d’une sortie de route après une excellente première étape et de Guillaume Dilley (Skoda Fabia R5) qui finit par jeter le gant après avoir crevé deux pneus.

On pense Kevin Abbring solidement installé en tête mais le passage dans la Clémentine remet la hiérarchie en cause : le Néerlandais y concède en effet 23’’7 et voit son avantage sur Kris Princen réduit à 20’’5 au retour à Spa. La 3ème place provisoire est occupée par Cédric Cherain (Citroën DS3 RRC +1’06’’4) ravi des conditions « pourries », devant Kevin Demaerschalk (Citroën DS3 R5 +3’02’’5) et Mélissa Debackere (Skoda Fabia R5 +3’06’’2) qui signe une course aussi régulière qu’intelligente. On pointe ensuite Benoît Allart (Skoda Fabia R5 +3’16’’0), Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5 +4’05’’1) en pleine remontée après son erreur de vendredi, Frédéric Bouvy (Porsche 997 GT3 +4’20’’8) qui réalise des miracles sur les routes gorgées d’eau, Armand Fumal (Citroën DS3 R5 +4’31’’4) et Guino Kenis (Mini JCW +5’40’’7).

En HBRC, Sébastien Cuvelier (Ford Escort RS Mk2) a enchaîné les scratches pour se hisser au 3ème rang derrière Robin Maes (BMW M3) et Stefaan Prinzie (Opel Ascona 400), les meneurs du classement général séparés par une quarantaine de secondes.

Enfin, Yves Deflandre (Porsche 911) – déjà leader vendredi soir – a poursuivi sur sa lancée et devance Etienne Baugnée (Ford Escort RS Mk1).